6P Designs
);} --> );} --> );} -->
   
  Mendionde-Lekorne
  Garroa
 


Un peu d'histoire...



 

Le château de Garroa a été fondé par une famille navarraise qui prit le nom de d'Urtubie de Garro. L'ogive d'une des portes date de 1300. Le château fut incendié, puis reconstruit en 1700. Le dernier baron mourut en 1923. 

Bâtisse ancestrale, symbole de domination et de défense durant quelques siècles, grâce au legs de M. Lesca, le château devient la propriété de la ville de Bayonne puis de la commune de Mendionde. 
Nous y avons connu la 1ère école d’agriculture du Pays Basque (esprit du legs), une unité de fabrication collective de fromages de brebis, un centre de colonies de vacances, un lieu de catéchisme des paroisses de Lekorne et Gerezieta, sans oublier la ferme elle-même avec un atelier porcin et vaches laitières gérés par la coopérative d’insémination du Pays Basque (CIAPB).
L’exploitation, outil de développement, était la vitrine de la politique agricole souvent visitée puis copiée par nombre d’agriculteurs.


L’ensemble des volets du projet
concernant le domaine de Garro


Nous vous proposons de passer en revue l’ensemble des volets du projet concernant le domaine de Garro. Nous nous sommes appuyés sur la commission consultative créée à cet effet, en début d’année 2009 et sur le partenaire historique du projet agrobiologique BLE (Biharko Lurraren Elkartea).

Les groupes de travail de la commission consultative se sont réunis durant le premier semestre 2009. Ils sont au nombre de 3, avec pour chacun l’étude d’un volet :


- Le volet « agricole », concerne l’ensemble des terres du domaine, le projet de production maraîchère et la création d’une plate-forme logistique (étude portée par communauté des communes)
- Le volet « social » (projet intergénérationnel et d’insertion)
- Le volet « animation et patrimoine » 
qui pourait déboucher sur la création d'une association culturelle avec pour objet l'organisation de festivités autour du chateau.

 

Nous remercions l’ensemble des personnes et des associations qui s’investissent dans les travaux du domaine de Garroa. Il est important pour nous de réunir le plus grand nombre de bonne volonté, autour de ce projet pour faire revivre ce patrimoine collectif.
Le résumé suivant est certes synthétique, mais illustre la réflexion, l’implication des élus et des villageois dans ces projets de Garro. Une réflexion qui va encore évoluer.





1.
Mise en conversion bio de l’ensemble des terres en 2009

Les obectifs sont les suivants : 
- Etre clairement référencé comme un pôle bio auprès du grand public, des professionnels, des élus, des institutions, etc.…
- Avoir une cohérence d’ensemble sur tout le domaine en termes de conduite des cultures et de rotation.
- 5 ha pour la production de légumes bio et sur les 27 ha restants :
- Production de céréales et de fourrage bio, destinée à approvisionner les éleveurs de Mendionde et des communes environnantes, qui sont dans une démarche vers le Bio. Elle facilitera la concrétisation des projets de conversion de plus en plus nombreux sur le territoire, avec un approvisionnement local.
- Mise en place de techniques culturales en agriculture biologique afin de les vulgariser auprès du plus grand nombre d’agriculteurs qu’ils soient bio ou non, permettant de limiter les intrants par ex. (bénéfiques d’un point de vue économique et environnemental)
- Utilisation du domaine pour la mise en application des formations en bio, par le CDFAA d’Hasparren (convention signée en 2009)
- Projet de mise en place d’un atelier d’insertion dans le maraîchage.




2. Etude maraîchage, plateforme logistique, zone d’activité agricole

L’étude portée par la communauté des communes a été rendue ce 14 décembre 2009. De manière très synthétique, elle indique que:


- L’estimation de la demande potentielle des fruits et légumes bio dans la restauration collective, ne permet pas d’envisager ce secteur, comme segment unique de commercialisation des légumes produits à GARROA.
- Les segments de vente directe, des magasins en filière courte, organisés localement, ou longue (grossistes ou plateformes) devront être envisagés comme segment complémentaire, en fonction des choix de la production.
- Les volumes produits sur Garroa seraient compatibles avec la commercialisation majoritaire en circuit court auprès d’un réseau de plusieurs magasins ou restaurants scolaires dans un périmètre de 50 km environ.

Les scénarios de commercialisation à retenir seraient les suivants :


1) 80% magasins et restauration collective, 20% Circuit long

2) 10% circuit long, 50% magasins et restauration collective, 40% vente directe

Ces 2 scénarios sont économiquement viables. L’étude juridique nous donne des outils qui aideront à la décision, les semaines à venir, seront décisives sur ce volet maraîchage. Nous vous informerons des avancées du projet dés que nous aurons tous les éléments à notre disposition.
Cette première étape du projet pourrait évoluer, vers la création d’une “zone d’activité agricole” intercommunale sur le domaine de Garroa. Avec la mise en place d’un système de couveuse en maraichage (mis à disposition de parcelles aux jeunes inscrits dans un processus d’installation)
Une discussion sera engagée avec la communauté des communes et les partenaires.



3. Etude des besoins au niveau social sur la zone interieure du Pays-basque

Les recherches de la commission consultative «volet social » ont permis de repérer des besoins et dégager quelques pistes de travail. Mais une étude sur le territoire sera nécessaire avant d’engager un projet. Cette étude doit être réalisée avec l’aide du conseil de développement en quatre
phases :

1) Cadrage et élaboration sur les notions de service public (présence médicale, offre scolaire, transport, disparition de la poste, des commerces de proximité…)

2) Diagnostic et analyse de l’offre des services sur la zone intérieure du Pays Basque (bouquets de services réparti sur le territoire, l’accessibilité et la qualité de l’offre, analyse de l’évolution des services…)

3) Identification et évaluation des besoins en services de la population (attentes / besoins suivant les divers types d’usagers, notamment des personnes âgées….) et une réflexion prospective sur les besoins en services du territoire dans les 10 ans à venir.

4) Élaboration d’un schéma des services, avec les orientations d’une réorganisation plus efficace apportant une réelle amélioration des services, et des préconisations de mise en place sur notre territoire.
Les retombées de l’étude en cours impacteront de manière forte le projet visant la création d’un lieu de vie intergénérationnel.



4. Rendre l’endroit sécurisé et agréable d’un point de vue esthétique

Depuis 2008, ma municipalité a entamé les travaux d’embellissement du domaine, en évacuant les restes des anciens bâtiments situés à l’avant du château, en semant une prairie sur ce parterre, en démolissant les anciennes porcheries sur pilotis à l’arrière et les bâtiments sur le côté devenus dangereux. De son côté l’association des chasseurs a effectué un travail remarquable en nettoyant le bois situé prés de l’entrée principale.

 


5. Lieu d’animations pour faire connaître et reconnaître le domaine

Durant l’été 2009, le château a servi de cadre à différentes animations lors du chantier Concordia. L’investissement des aînés, du comité des fêtes, du club de gymnastique « Aizina » a permis de créer du lien entre les villageois et tous ces jeunes venus du monde entier.
Une nouveauté , le dimanche 8 août 2010 une journée festive autour du battage du blé à l’ancienne a été organisée. Le groupe « animation » de la commission consultative a travaillé d'arrache-pied pour faire de cette journée, une belle réussite.

 


6. Rénover le château et son annexe

Le chantier Concordia, avec tous ces jeunes qui ont donné généreusement de leur temps, a permis l’été dernier, de reconstruire l’escalier extérieur. Un remerciement particulier à Pierre Larrea qui a été une référence sur ce chantier. . L’initiative jugée concluante, nous renouvellerons l’opération cet été, avec la rénovation des murs d’enceinte autour de l’escalier.
Ces petits chantiers permettent d’éviter une dégradation trop rapide et de donner de la vie à ce lieu.


 
 
  Aujourd'hui sont déjà passés 20 visiteurs sur ce site