6P Designs
);} --> );} --> );} -->
   
  Mendionde-Lekorne
  Logements communaux (école) - Herriko bizitegiak (eskola)
 


Un peu plus de social


Lucien Bedbeder, maire de Mendionde, entouré des conseillers généraux, Beñat Inchauspe et Christophe Martin. (Photo J. A.)


Ce samedi 15 décembre, le maire de Mendionde, Lucien Bedbeder, inaugurait deux logements sociaux réalisés par la commune, au-dessus de l'ancienne école des garçons. La réception s'est déroulée en présence de Christophe Martin, vice-président du Conseil général, en charge de la commission action sociale et logements ; du conseiller général et maire d'Hasparren, Beñat Inchauspe ; de Christine Gabarrus, de la Trésorerie d'Hasparren, de plusieurs élus des communes voisines et des entreprises ayant réalisé l'ouvrage.

Il s'agit de la création de deux T2, d'environ 70 m2 et 62 m2, que la commune loue pour 347 euros et 306 euros mensuels. Le coût de l'opération s'élève à 171 290,44 € TTC. Les subventions obtenues sont les suivantes : Conseil régional 24 019 euros, Conseil général 30 024 euros, État 2 euros. La somme empruntée par la commune de Mendionde à la Caisse des dépôts s'élève à 77 950 euros.

 

Le village compte deux logements dits « sociaux » supplémentaires, ce qui porte leur nombre à neuf, plus les quatre logements de la maison Hegiderria, mis à disposition à l'Office 64, par bail emphytéotique, il y a déjà 20 ans. « Le mot social employé ici, n'a rien de péjoratif, précise le maire, 80 % des habitants du Pays basque sont éligibles au logement social ». Pour cette commune de 837 habitants, ce nombre de logements sociaux est « honorable » note le maire qui salue le travail effectué dans ce sens par ses prédécesseurs et se félicite du consensus recueilli pour dégager des priorités afin de mener à bien ce projet.

Des loyers accessibles

La volonté de la municipalité était de répondre à une demande récurrente de logements, tout en valorisant le patrimoine communal. Ces logements permettent de fixer des jeunes sur la commune, avec des loyers accessibles aux salaires qui sont pratiqués dans la région. Les deux logements neufs sont déjà loués. Beñat Inchauspe souligne le point important de cette opération dévolue à une destination sociale, ce qui permet aux jeunes du village de travailler et vivre au pays. Un adage que les élus se doivent de proposer à chaque occasion qui se présente à eux.

Christophe Martin a fait remarquer que 900 logements sociaux ont été créés dans le secteur rural du département, ce qui est considérable et prouve que les maires et conseillers communautaires se sont saisis de ce dossier essentiel pour la survie des villages ruraux.

(article de Jean Arotçarena tiré du Sud Ouest du 20 décembre 2013)


 
  Aujourd'hui sont déjà passés 2 visiteurs sur ce site