6P Designs
);} --> );} --> );} -->
   
  Mendionde-Lekorne
  Moustique tigre - Muztika tigrea
 

 

INFOSANTÉ

n°4 – Juillet 2013

 

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la surveillance du moustique tigre est assurée par l’Établissement Interdépartemental pour la Démoustication du littoral Atlantique (EID Atlantique) est chargé de sa surveillance.

L’Agence Régionale de Santé (ARS), en lien avec la Cellule de l’Institut de veille sanitaire (InVS) en région (CIRE), assure la surveillance et le suivi des signalements des cas de chikungunya et de dengue.

 

Participez à la surveillance du moustique tigre

Il existe différentes espèces de moustiques dont l’Aedes albopictus, aussi appelé moustique «tigre». Originaire d’Asie du Sud-Est, son expansion mondiale est favorisée par le développement des transports internationaux en particulier terrestres. Ce dernier est avant tout une source de nuisance : il pique le jour et sa piqûre est douloureuse. Il fait l’objet d’un suivi spécifique en métropole car il peut dans certaines conditions très particulières, transmettre la dengue ou le chikungunya*.

Le moustique tigre a tendance à se propager, c’est pourquoi un dispositif de surveillance a été mis en place dans l’ensemble des départements d’Aquitaine et a permis de détecter son implantation dans le Lot-et-Garonne en 2012.

 

* L’apparition de cas en métropole nécessite qu’un moustique tigre pique un malade revenant d’un pays où sévissent ces maladies et transmette le virus lors d’une 2e piqûre à une personne saine. Les symptômes de ces maladies sont variables : fortes fièvres, maux de tête, douleurs articulaires et ou encore sensation de fatigue.

 

Signalez sa présence !

L’EID Atlantique a établi une procédure à suivre :

- à télécharger en ligne sur le site de l’EID Atlantique : www.eidatlantique.eu  

Rubrique Les moustiques/ Les moustiques importés

- ou via l’application smartphone iMoustique

 

Pour contacter l’EID : contact@eidatlantique.eu ou au 05.46.88.12.34

Il convient de respecter cette procédure pour contribuer à la détection précoce d’Aedes albopictus et à la mise en oeuvre de mesures de contrôle coordonnées dans notre région.

 

Des gestes simples pour éviter sa prolifération :

Éliminer les endroits où l’eau peut stagner : coupelles des pots de fleurs, pneus usagés, encombrants, vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées des gouttières...,

Couvrir les réservoirs d’eau (bidons d’eau, citernes, bassins) avec un voile ou un simple tissu, ainsi que les piscines hors d’usage.

 

 

Où puis-je trouver  des informations sur le moustique tigre ?

 

Sur le site Internet de l’ARS Aquitaine : www.ars.aquitaine.sante.fr  

Rubrique Votre santé / Environnement et santé / Lutter contre les moustiques.

 

VRAI OU FAUX ?

 

Le moustique tigre est identique aux autres moustiques.

> FAUX !

Le moustique tigre est de petite taille, environ 5mm.

Il est reconnaissable par sa silhouette noire et ses rayures blanches sur l’abdomen et les pattes.

 

Tous les moustiques tigres sont porteurs de la dengue et du chikungunya.

> FAUX !

Le moustique tigre n’est pas, en lui-même, porteur du virus de la dengue ou du chikungunya. Il ne peut le transmettre que s’il a piqué, au préalable, une personne déjà infectée.

 

Le moustique tigre se déplace principalement via les transports.

> VRAI !

Son expansion est favorisée par le développement des transports internationaux en particulier terrestres. Il est présent en France d’abord sur le pourtour méditerranéen puis dans certain départements du Sud-Ouest. Il se dissémine facilement en voyageant dans les voitures, c’est pourquoi sa surveillance se fait principalement sur les aires d’autoroutes.


 

Participez à la surveillance  du moustique tigre !

 

Il existe différentes espèces de moustiques dont le moustique «tigre». Originaire d’Asie du Sud- Est, son expansion mondiale est favorisée par le développement des transports internationaux en particulier terrestres. Il fait l’objet d’un suivi spécifique car il peut, dans certaines conditions très particulières transmettre la dengue ou le chikungunya*.

Le dispositif de surveillance mis en place en Aquitaine a permis de détecter son implantation dans le Lot-et-Garonne en 2012. Ce n’est pas le cas dans les Pyrénées-Atlantiques, mais le département est sous surveillance.

En prenant part à cette surveillance, vous pourrez nous aider à prendre

les mesures pour limiter la prolifération du moustique.

 

Comment reconnaître le moustique tigre ?

C’est un moustique : il a donc deux ailes, une paire d’antennes longues et une trompe dans le prolongement de la tête,

Il a des rayures noires et blanches (pas de jaune), sur le corps

et les pattes,

Il est très petit, environ 5mm,

Il est source de nuisance et pique le jour. Sa piqûre est douloureuse.

 

Comment déclarer sa présence ?

Vous pouvez signaler la présence du moustique tigre :

directement sur le site Internet de l’EID : http://www.eidatlantique.eu

via l’application iMoustique

ou en les contactant : contact@eidatlantique.eu ou au 05 46 88 12 34

 

Plus d’informations sur www.ars.aquitaine.sante.fr

 

Réalisation : service communication ARS Aquitaine

 

* L’apparition de cas en métropole nécessite qu’un moustique tigre pique un malade revenant d’un pays où sévissent ces maladies et transmette le virus lors d’une 2e piqûre à une personne saine.

 
  Aujourd'hui sont déjà passés 1 visiteurs sur ce site