Lekorne - Mendionde
Webgune ofiziala - Site officiel

Trophée "Lekorne" 2018


ARTICLES ESKU PILOTA


Tournoi de Mendionde : Une finale logique

 


 

Peio Larralde et Bixintxo Bilbao affronteront Mathieu Ospital et Baptiste Ducassou en finale du tournoi de Mendionde. Une affiche logique sur le papier au vu de la composition des équipes. Mais les quatre joueurs ont montré quelques signes de fatigue avec l’enchaînement des parties ces dernières semaines. Peio Larralde et Bixintxo Bilbao n’ont pas eu de mal à se défaire de Philippe Bielle et Peio Guichandut en s’imposant 40-17. À l’arrière, Guichandut a eu du mal à rivaliser et commis beaucoup de fautes (une dizaine au total). Philippe Bielle, à l’avant, n’arrivait pas à trancher les points et les deux joueurs se sont logiquement inclinés face aux champions de France 2017.

La seconde partie aurait pu tourner au vinaigre pour Ospital-Ducassou qui ont eu du mal à rentrer dans la rencontre. À l’inverse d’Etchegaray et Lambert qui commettaient peu de fautes et terminaient bien les points. Mais Ospital-Ducassou ont réussi à égaliser rapidement à 13 partout et ont ensuite fait la course en tête jusqu’à la fin de la partie pour s’imposer 40-20. Les quelques jours de repos avant la finale de lundi ne feront pas de mal aux pilotari qui devraient livrer une belle bataille pour remporter ce tournoi de Mendionde.

 


 

Tournoi de Mendionde : Larralde-Bilbao dominent Ospital-Ducassou

 


 

Le suspense n’aura pas duré bien longtemps pour cette finale du tournoi de Mendionde, opposant Larralde-Bilbao à Ospital-Ducassou. Dès l’entame, Larralde-Bilbao ont imprimé un rythme et une intensité qui ont cloué Ospital-Ducassou sur place (7-4 ; 21-4). Malgré certains points bataillés, ils tournaient la plupart du temps à l’avantage de Larralde-Bilbao qui n’ont pas fait dans la dentelle dans la première moitié de partie.

La suite a été plus équilibrée et Ospital-Ducassou ont réussi à faire quelques beaux points mais leur retard était bien trop installé pour qu’ils puissent recoller au score. Ils ont toutefois essayé de sauver les meubles et ont marqué quelques séries de points (11-29 ; 14-29 ; 18-36 ; 22-36). Pas suffisant pour empêcher Larralde-Bilbao de s’imposer 40-22 en un peu plus d’une heure de jeu. Une victoire qui va permettre à Peio Larralde de revenir petit à petit près des trois premiers du classement. Bixintxo Bilbao, quant à lui, avec cinq victoires à son actif cet été va confirmer sa place de numéro deux et revenir sur Baptiste Ducassou, toujours premier du classement.

En lever de rideau, les organisateurs du tournoi de Mendionde ont innové en proposant un duel féminin de main nue en tête à tête. Deux joueuses du Pays basque Sud se sont affrontées : Olatz Arrizabalaga et Leire Etxaniz. Cette dernière l’a emporté 30-17.




ARTICLES PILOTA TTIKI

LARRALDE-BILBAO SURCLASSENT OSPITAL-DUCASSOU À MENDIONDE

 

PEIO LARRALDE ET BIXINTXO BILBAO ONT REMPORTÉ LE TOURNOI DE MENDIONDE FACE À MATHIEU OSPITAL ET BAPTISTE DUCASSOU. UNE FINALE À SENS UNIQUE.

 

La partie s’annonçait disputée au vu de l’affiche du jour, ce lundi, au trinquet de Mendionde. Bataille il n’y a pas eu. D’entrée de partie, Peio Larralde et Bixintxo Bilbao ont fait un quasi sans faute et dominé leurs adversaires du jour, Ospital-Ducassou. À l’arrière, le Ziburutar a très bien géré son espace et mis en difficulté son vis-à-vis grâce à des frappes costauds et millimétrées, notamment une pelote logée directement au filet du fond à 16-4.

En face, malgré une volonté sans faille de recoller au score, Ospital-Ducassou n’ont pu que subir le jeu agressif de Larralde-Bilbao qui ont fait la course largement en tête jusqu’à la mi-partie (21-4). “On a commencé très fort et très juste avec Bixintxo. On savait exactement ce qu’il fallait faire aujourd’hui pour essayer de contrer les vainqueurs des Masters de Bayonne”, soulignait Peio Larralde, après la partie. Dans la seconde moitié de la rencontre, Larralde et Bilbao ont baissé un peu d’intensité mais ont tout de même gardé une bonne avance pour voir la fin de la partie sereinement (29-11).

Du début à la fin, Ospital-Ducassou n’ont rien pu faire face à une équipe complémentaire et solide. Aussi bien Larralde que Bilbao ont été impressionnants ce lundi en finale à Mendionde et se sont imposés 40-22. Une rencontre dans la continuité de sa saison pour Bixintxo Bilbao qui affiche cinq titres cette année à son palmarès (Hasparren, Cambo, Larressore, Sare, Mendionde). Une victoire qui fait du bien pour Peio Larralde, plus à la peine que son coéquipier cet été. “À Mendionde ils m’ont mis avec Bixintxo Bilbao, un type que j’apprécie beaucoup, avec qui je m’entends très bien dans le trinquet. Avec ces mecs là c’est facile de jouer, ils comprennent très vite, ils te mettent en confiance, on joue chacun sa pelote, c’est clair. C’est beaucoup plus facile de jouer”, explique l’Hazpandar.

Les deux prochains tournois de la saison se joueront en trinquet argentin (Garindein, Saint-Palais), la même modalité que celle des Championnats du monde qui se joueront du 14 au 20 octobre, à Barcelone. Les joueurs sélectionnés (Bilbao, Ducassou, Guichandut, Larralde, Ospital), se consacreront ensuite à 100 % à ces championnats avec pour objectif de ramener une médaille d’or en individuel et par équipe.

 

 

COURANT ALTERNATIF À MENDIONDE 

 

OSPITAL-DUCASSOU ET LARRALDE-BILBAO SE RETROUVENT EN FINALE DU TOURNOI DE MENDIONDE, APRÈS DES DEMI-FINALES OÙ LA FATIGUE S’EST FAIT RESSENTIR DE TOUS LES CÔTÉS.

Ces dernières semaines, les pilotari ont enchaîné les parties (Urrugne, Hasparren, Sare) et la fatigue se fait ressentir. En demi-finale du tournoi de Mendionde, Larralde-Bilbao et Ospital-Ducassou ont réussi à se qualifier pour la finale mais ils n’étaient pas dans un grand jour. En première partie, Larralde-Bilbao se sont défaits facilement de Bielle-Guichandut (40-17). Ils n’ont pourtant pas joué à leur meilleur niveau, comme le soulignait Bixintxo Bilbao, après la partie : “Physiquement j’étais un peu entamé, j’ai senti un peu de fatigue. J’ai fait pas mal de fautes de la gauche”. Heureusement pour le Ziburutar, Peio Larralde a fait la différence à l’avant en inscrivant neuf buts gagnants et en tranchant les points au xare, en amorti ou encore en attaquant à droite.

En face, Philippe Bielle et Peio Guichandut ont résisté pendant la première dizaine (8-8) et ont ensuite été distancés (20-10 ; 30-14). Dans la deuxième moitié de partie, Peio Guichandut semblait désabusé et presque démotivé. “Quand tu joues avec un gaucher il faut taper beaucoup plus de pelotes, c’est beaucoup plus exigeant pour un arrière. Avec Peio on a un jeu très agressif où on accélère énormément le jeu donc c’est très dur pour l’arrière adverse de nous faire mal. Je pense que Guichandut a subi pendant toute la partie, ce n’était pas facile pour lui, mais il s’est bagarré même si dans les derniers points il a peut-être baissé les bras”, analyse Bixintxo Bilbao. Les champions de France 2017 se sont finalement imposés 40-17 sur un dernier but gagnant de Larralde.

Ils affronteront en finale Mathieu Ospital et Baptiste Ducassou. Ces derniers n’ont pas brillé non plus sur la kantxa ce vendredi soir mais ils ont fait le travail, comme le précise Baptiste Ducassou : “On n’a pas super bien joué mais on a fait ce qu’il fallait pour arriver en finale”. Julien Etchegaray et Ximun Lambert, eux, sont arrivés sur-motivés et ont même fait douter Ospital-Ducassou dans la première quinzaine (4-2 ; 9-6 ; 13-13). “Julien on l’a vu, il sautillait partout, il attaquait dans tous les sens”, raconte Baptiste Ducassou. Mais cet entrain n’a pas duré très longtemps, vite étouffé par les attaques de Mathieu Ospital à droite ou directement dans le filet (24-14). Une partie pas très rythmée où l’on ne sentait pas la domination d’une équipe sur l’autre. Ospital-Ducassou ont pourtant conclu la partie 40-20. Mais Baptiste Ducassou compte bien revenir en forme lundi prochain pour la finale contre Larralde-Bilbao et annonce : “Si on joue comme ça contre eux je ne sais pas si on va faire 20 points. C’est à nous de rectifier le tir. Pour nous, c’est un beau défi à relever, donc je pense qu’il y aura plus d’intensité”. Bixintxo Bilbao se méfie également de ses adversaires  : “Ça sera très compliqué, je m’attends à une grosse bagarre pour la finale”. Rendez-vous lundi à partir de 18h30.