6P Designs
);} --> );} --> );} -->
   
  Mendionde-Lekorne
  Fête du blé-Ogi Joitea - Concordia - 2010
 

Fête du blé au château de Garroa

 08 août 2010
 

Dimanche, le château de garroa fut le théâtre de la fête du blé. Cette manifestation avait pour but de faire connaître aux gens les techniques ancestrales du battage du blé.

Vidéo de Kanaldude réalisée le jour d'Ogi Joitea"


TOKIKA : Ogi besta Garroan

Iraupena : 7min 56sec | Publikatua : 2010-10-26
« Tokika Lekorne 2 » emankizunatik atera erreportaia, 2010eko larrazkenean. Ogi besta antolatua izan da lehen aldikotz uda huntan, Garroa jauregiaren aitzinean. Herritarrek berriz biziarazi dute duela berrogei bat urte egiten zen ogi joitea, giro goxoan.

http://www.kanaldude.tv/TOKIKA-Ogi-besta-Garroan_v174.html


Video du battage du blé ci-dessous



Les anciens assistés par les jeunes du village et parfois des très jeunes nous démontrèrent qu'ils n'avaient rien perdu de ces techniques d'autrefois.



 

Durant cette journée les gens ont pu assister également à la présentation des jeunes de Concordia venus continuer le chantier de rénovation. Après s'être attaqués l'an dernier aux escaliers, ils devraient, durant trois semaines, remettre en état le mur attenant.


Vidéo de la présentation




 

 

Ce fut aussi l'occasion de se réunir autour d'une table et de déguster des talos et une bonne salade de riz composés uniquement de produits bios.

 



 


L'après-midi fut égayée par  un tournoi de quilles, une démonstration de force basque ou encore des animations pour enfants. Le tout emmené par les airs de Kiki Bordatxo.


 


 Merci aux organisateurs de cette journée, aux bénévoles des diverses associations de Mendionde et à vous tous qui avez participé !!! Milesker ainitz !



Les jeunes du chantier Concordia sur le départ


Jeunes et habitants du village lors du pot de départ, jeudi. PHOTO J. A.



 

Les 13 bénévoles de Concordia venus du monde entier, sur le chantier de Garro, organisaient une réception de départ, ce jeudi 26 août, à Mendionde.

De nombreux villageois sont venus leur exprimer gratitude et amitié. Ils emportent des graines qu'ils sèmeront à travers le monde pour leur rappeler le Pays basque qu'ils ont tant aimé.

(article de Jean Arotçarena tiré du Sud Ouest du 28 août 2010)




Domaine de Garro : un chantier européen


Un projet commun décliné en six langues différentes. PHOTO J. A.


La municipalité de Mendionde qui avait déjà, l'an passé, eu recours à Concordi», pour réparer le grand escalier du château de Garro, a réitéré sa demande en 2010, pour continuer la remise en état des bâtiments du domaine. 13 jeunes de nationalités différentes, ont choisi d'adhérer au projet de restauration du mur d'enceinte en contrebas de l'édifice, avec l'aide d'un maçon retraité du village, M. Larrea.

L'association Concordia est née en 1950, suite à la Seconde Guerre mondiale, de par la volonté de jeunes anglais, allemands et français qui avaient pour objectif de faire renaître les valeurs de tolérance, de paix, à travers un chantier international de bénévoles. La structure intervient exclusivement à la demande d'associations ou des collectivités qui ont des projets de chantiers en restaurations ou autres. Elle est subventionnée par les Conseils régionaux et généraux, la Jeunesse et sports et la DRASS. Les communes bénéficiaires des travaux lui octroient une subvention et lui fournissent la logistique.

Concordia, qui fête cette année ses 60 ans d'existence, a son siège à Paris. L'association est présente dans 8 régions de France ; plus de 60 pays différents y sont représentés. Les équipes interviennent soit en France, comme ici dans le cas du château de Garro, ou encore à l'étranger, dans les pays de l'Est et le continent africain où leurs actions sont plus spécifiquement humanitaires.

5 euros par jour

L'équipe de l'association Concordia a investi le site de Mendionde en ce début août ; elle a en charge, la mise en place et le suivi du chantier, le recrutement des animateurs et le développement de partenariats régionaux.

Chaque jeune reçoit 5 euros par jour pour ses besoins alimentaires. L'équipe s'impose un temps de travail de 6 heures par jour ; des espaces de temps sont consacrés à la détente, la connaissance de l'environnement humain et patrimonial. Les jeunes sont invités dans plusieurs maisons du village ; ils veulent apprendre, s'imprégner de la culture locale. C'est avec beaucoup de passion que la jeune responsable du groupe, Élodie Rosés, 24 ans, parle de l'excellent accueil qui leur est réservé au village et lors de la grande fête du battage du blé à l'ancienne qui s'est déroulée récemment sur les terres du château.

(article de Jean Arotçarena tiré du Sud Ouest du 20 août 2010)

 
 
  Aujourd'hui sont déjà passés 32 visiteurs sur ce site