6P Designs
);} --> );} --> );} -->
   
  Mendionde-Lekorne
  Les Pheuillus proiektua
 

 

Fous de Pheuillus

Les sculptures de feuilles ont fleuri au Pays basque, ces derniers mois. Bizarre


 

À Louhossoa, un petit Pheuillu a escaladé le pylône pour observer l’humanité.

© PHOTO BERTRAND LAPÈGUE

Un début d'invasion ? L'avenir le dira. Pour le moment, personne ne semble s'inquiéter outre mesure de l'apparition de ces êtres en feuilles de hêtre, rebaptisés Pheuillus, qui narguent l'humanité du haut de leurs lampadaires, arbres et autres clôtures. Il y a pourtant de quoi frissonner. Les premiers personnages mystérieux non identifiés ont débarqué sur terre en octobre dernier, au Pays basque précisément, en Ariège aussi paraît-il.

Un blog a été créé, depuis, pour identifier ces sculptures bio- dégradables et récolter quelques témoignages (pheuillusdespyrenees. com). D'après la carte du site Internet, on dénombre aujourd'hui 33 Pheuillus au Pays basque. À l'instar de cette famille de la sorte, qui est restée quelques jours sur le pont de Garazi, certains d'entre eux se sont évaporés dans la nature. Probablement emportés par le vent du sud.

Des Pheuillus humanoïdes

Un appel à témoin a même été lancé en avril sur la Toile (« L'avez-vous vu ? ») pour tenter de percer le mystère : « Comme les feuilles mortes, ils vous tombent dessus, parce que la nature est ainsi faite. Le destin des hommes, c'est de marcher au ras des pâquerettes, celui des feuilles c'est de rester fixées dans un lieu en prenant de la hauteur », raconte Claude après une randonnée du côté d'Irati. Un autre marcheur parle de « Pheuillu humanoïde au regard insaisissable ». Pas vraiment rassurant…

Mais Xabina Claverie-Urruty, du service culturel de la Communauté de communes Errobi (CCE), tient à rassurer la population : « Le mystère des Pheuillus sera levé samedi, lors d'une randonnée spectacle (1). En attendant, il n'y a pas de quoi s'af- foler. » La preuve de leur bienveillance ? Les écoliers d'Itxassou et Mendionde ont adopté des bébés Pheuillus il y a quelques semaines. « Ils suivent sagement les cours au fond de la classe », sourit Xabina Claverie-Urruty. Alors, inutile d'appeler des scientifiques spécialisés dans la transformation de la feuille ou même une armée de bûcherons landais. Des artistes loufoques sont certainement à l'origine de ce happening à ciel ouvert.

En attendant d'en savoir plus, il faudra se contenter des quelques pistes reniflées sur Internet : les Pheuillus semblent avoir émergé dans des zones boisées, comme à Itxassou, sur les flancs de l'Ursuya, à Mendionde, sur les hauteurs d'Irati, et même devant la salle Harri Xuri de Louhossoa. Face à cette énigme, les commissions syndicales du Pays basque, Leader montagne basque et Hameka (spectacles vivants de la CCE) ont décidé de s'unir pour organiser sept expéditions découvertes qui auront lieu en juin, septembre et octobre, sur le territoire basque. La première se fera dans le cadre de Jokoz Kanpo, à Espelette. Samedi, les curieux sauront enfin comment ces drôles de personnages ont vu le jour. Mais, surtout, quels messages ont voulu faire passer leurs créateurs.

(1) La première balade en montagne à la rencontre des Pheuillus a lieu samedi 7 juin.

 

Article d’Arnaud Dejeans tiré du Sud Ouest 5 juin 2014 




 
  Aujourd'hui sont déjà passés 32 visiteurs sur ce site